De retour du camp de Xavier

Xavier1

 

Nous savions, avant de partir, que ce camp serait une étape pour toutes. L'inspiration d'Alexandra, exprimée avec force à Noisy en septembre 2014, nous a lancées dans l'aventure. La préparation a été intense et chacune s'est beaucoup investie.
Nous pourrions écrire longuement et beaucoup raconter.
Que dire ?

Trois mots peut-être qui resteront des stèles ou des repères dans notre vie apostolique :
Joie d'une expérience apostolique vécue ensemble. Joie de mieux nous connaître et de percevoir les dons de chacune de nos sœurs à St François-Xavier. Quelle diversité et quelle richesse&nbsp! Joie intense et paisible de se ressourcer longuement devant le Christ de Xavier. Joie de partager la spiritualité de Saint François-Xavier entre nous et avec d'autres.
Vie fraternelle, vécue en communauté et avec les jeunes. Une vie fraternelle simple et libre. La marche bien sûr nous a aidés. Chacun allait à son rythme. Tous les jeunes venaient d'horizons différents et tous étaient prêts à la rencontre. Par des échanges et une parole libre et vraie, nous avons fait l'expérience que nous étions liés les uns aux autres.
Confiance : lorsqu'on est fatigué et même désorienté ou perdu, quelle grâce de pouvoir compter sur les autres, d'apprendre à faire confiance en lâchant nos certitudes et nos idées toutes faites... N'est-ce pas finalement ce qui nous est demandé ? Faire confiance, ne pas s'appuyer sur ses propres forces mais mettre toute sa confiance en Dieu et, comme Abraham, avancer. Nous sommes des pèlerins.

Ce camp Xavier a dépassé toutes nos espérances et nous en cueillerons encore longtemps les fruits ...

Caroline

Xavier2Ouvrir un chemin... Voilà l'expérience fondatrice que j'ai pu vivre à travers le pèlerinage à Xavier que nous avons fait, membres de la communauté Saint-François-Xavier et jeunes, du 27 juillet au 4 août dernier. Ce chemin fut d'abord celui d'une grande fraternité. Venus d'horizon très divers, Séoul, Côte d'Ivoire, France, nous avons su nous recevoir différents et former progressivement une communauté de frères et de sœurs unis par le plus profond grâce à la marche et aux temps de partage dans divers groupes. Ce chemin fut aussi celui de l'inattendu et de l'humilité ! Accepter de ne pas tout maîtriser... Ni la route empruntée, ni le temps, ni les personnes. Et ainsi entrer avec simplicité et foi dans les vues de Dieu sur chacun de nous. Ce chemin fut encore celui de la joie. Non pas seulement une joie extérieure – nous avons beaucoup ri, et heureusement – mais une joie inscrite profondément dans le cœur et l'âme de chacun. Cette joie qui dépasse toute difficulté et toute souffrance, qui fut le socle sur lequel, encore aujourd'hui, nous sommes certains que rien ne pourra nous séparer les uns des autres, « rien ne pourra nous séparer de l'Amour du Christ ! ». Nous revenons ainsi tous différents en ayant la conviction que l'Esprit-Saint a travaillé les corps et les cœurs.
« Seigneur, me voici. Que voulez-vous que je fasse ? Envoyez-moi où vous voudrez. » Lettre de Saint François-Xavier à Saint Ignace le 15 janvier 1544

Alexandra