Trois semaines en Tunisie : une Visitation

Tunisie 3Tunis… son soleil, ses palmiers, l’accueil chaleureux de nos frères et sœurs tunisiens, leur belle langue Arabe, ronde et poétique, la découverte d’une culture dans un contexte de transition, nos élèves de l’école Jeanne d’Arc, attachants et vivants, les sœurs égyptiennes du Sacré Cœur qui assuraient l’encadrement pédagogique du séjour, leur bienveillance et leur attention, le Père Nicolas Lhernould qui nous accueillait, sa disponibilité et la profondeur de sa parole, les bons plats de notre cuisinière Hédia, nos fous-rires pendant la vaisselle ; et des témoins de foi remarquables, des pages d’Evangile ouvertes, nos pas dans ceux des premiers chrétiens aux origines de l’Eglise, les échos de la prière de nos frères musulmans, la superbe chorale des étudiants d’Afrique subsaharienne, l’eucharistie quotidienne dans une Eglise simple et rayonnante…

Tunisie 4De ces trois semaines inattendues et extraordinaires, que retenir ? Déjà la musique de cette alchimie à la Source. Mais je garderai longtemps l’image d’une Visitation, si bien décrite par la Conférence Episcopale de la Région Nord de l’Afrique comme un « aller vers » « loin de toute conquête » qui nous fait expérimenter une joie semblable à celle jaillie lors de la rencontre entre Elisabeth et Marie ». « Ouvrir son cœur au mystère de l’autre », « passer de l’efficacité à la fécondité », « être plutôt que faire ». Voilà ce que je retiens de mon séjour, au cours duquel j’ai reçu infiniment plus que donné. Je remercie sincèrement la communauté Saint François-Xavier pour les liens entretenus avec la Tunisie et son Eglise. Je garde dans mon cœur et dans la prière toutes les expériences de Visitation vécues.

Agnès

 

Trois semaines en Tunisie : l'histoire du projet

tunisie2Le club d'été s'inscrit dans la continuité d'une histoire : celle d'une « alliance » que l'Esprit Saint a suscitée il y a très longtemps déjà (45 ans !) entre la Communauté Saint François Xavier et la Tunisie : depuis Thibar, le Cap Bon, Bou Sandel à Tunis et maintenant Jeanne d'Arc, c'est la « ligne d'un élan créateur », aurait sans doute dit Madeleine Daniélou, qui s'est dessinée à travers ces années de service, de rencontres, d'échanges, dans la joie et la fidélité d'un projet qui s'approfondit avec le temps dans le sens d'une « Visitation » de plus en plus forte : la rencontre d’Elizabeth et de Marie a permis que soient révélés en même temps les deux trésors que les deux cousines portaient en elles. De même, la rencontre de visage à visage, d’Église à Église, de frère à frère au-delà des différences humaines, culturelles, religieuses, vient mettre au jour, le meilleur de ce que chacun porte en lui. Notre monde, nos Églises ont besoin de telles rencontres, qui n'ont rien de spectaculaire, mais qui bâtissent la paix dans la joie partagée. Le « camp d'été » est important pour les enfants, les parents, les familles, les éducateurs ... Il l'est aussi pour l’Église, qui n'est jamais autant elle-même que lorsqu'elle permet à tous de travailler main dans la main au service des plus petits, dans l'esprit d'un Royaume à découvrir et à bâtir ensemble.

P. Nicolas Lhernould

Une Semaine Sainte missionnaire à La Défense

Semaine Sainte La DefenseChristiane, en partenariat avec le réseau Magis, le MCC et le diocèse de Nanterre, a proposé de vivre une Semaine Sainte missionnaire à La Défense, et neuf jeunes professionnels ont répondu à cet appel, décidant de « tout quitter pour vivre aux côtés du Christ » la semaine Sainte, prenant ce temps sur leurs congés, partant habiter « ailleurs » dans des familles de la paroisse St Pierre St Paul de Courbevoie. Car « pour accueillir Dieu, il faut sortir de sa zone de confort. » (Emilie)

Témoignage de la halte spirituelle

C'est la première fois que j'assistais à la halte spirituelle proposée par Mary Abgrall que j'ai eu la joie et la grâce de connaître depuis mon CP soit il y a bientôt 40 ans...
Le thème de cette journée s'intitulait: "Entrer aujourd'hui dans l'espérance de Dieu, avec Péguy"
A travers plusieurs textes de Péguy, décrits, lus et commentés par Mary Abgrall, il nous a été demandé de "descendre" dans la profondeur de notre cœur afin de puiser ce que l'Esprit Saint avait à dire à chacun. Souvent nous sommes à la margelle de notre puits intérieur auquel nous n'avons pas accès.
Il s'agissait de relire l'aujourd'hui du monde, de notre vie avec ses ombres et ses lumières avec une espérance théologale fondée en Dieu.
La deuxième partie concernait l'espérance comme don et révélation de Dieu dans l'Ecriture et selon Péguy: un Dieu de miséricorde touché par la misère et la beauté, plein de tendresse.
"De main en main, de cœur en cœur nous devons nous passer la divine Espérance" (Porche).
Cette Halte spirituelle m'a beaucoup apporté et ne s'arrêtera pas là!
Un grand merci à Mary Abgrall de cette transmission de la foi de Péguy à quinze jours de Pâques.

Jennifer Pontruchet-Denis - Bobigny, 1989

De retour du camp de Xavier

Xavier1

 

Nous savions, avant de partir, que ce camp serait une étape pour toutes. L'inspiration d'Alexandra, exprimée avec force à Noisy en septembre 2014, nous a lancées dans l'aventure. La préparation a été intense et chacune s'est beaucoup investie.
Nous pourrions écrire longuement et beaucoup raconter.
Que dire ?

Témoignage du Parcours spirituel 2015

Avec le Pape François « accueillons la Joie de l'Évangile » et les dons de l'Esprit.

Être juste là

Je n'ai aucune science en la matière alors ne prenez cet article que comme un simple témoignage et que L'Esprit Saint veuille bien me secourir, je ne suis rien sans Lui.
Seigneur, prends pitié !

Ce n'était pas la première fois que je venais au parcours de vie spirituelle et en particulier en ce lieu à Sainte-Marie de Neuilly.
Plusieurs années auparavant, je m y présentais pour la première fois : je n'ai rien oublié de ma prière dans la Chapelle ce jour-là.

Alors quels imprévus rencontrerai-je cette fois-ci ? A vrai dire, je ne me suis pas posée la question. Je voulais juste être là : dire au Seigneur, je viens pour Toi et nous verrons bien mais mon désir est grand.

Quatre thèmes nous ont été proposés pour accueillir « la Joie de l'Évangile » du Pape François et les dons de L'esprit :
« Ne nous laissons pas voler l'Espérance »
« Ne nous laissons pas voler la Joie »
« Ne nous laissons pas voler l'idéal de l'amour fraternel »
« Ne nous laissons pas voler l'enthousiasme missionnaire »

Pourquoi j'ai retenu en particulier « l'Espérance » sans méconnaitre les autres thèmes, je ne puis vous dire mais « la tempête apaisée » (Marc 4,35-41) a, pour moi, arrêté le temps.

Les explications qui ont précédé et les échanges en petit groupe qui ont suivi la lecture de l'Évangile sont venus nourrir ce que je sentais monter en moi alors que ma prière était bien aride tout au long du parcours. Plaise au Seigneur d'être Notre Guide de toutes les manières qui Lui conviennent.

« La tempête apaisée » : rien que le titre rejoignait ma vie, si pauvre en vérité avant qu'elle découvre enfin le Trésor qui y était caché : le Christ
La tempête apaisée c'est pour moi le Christ ressuscité présent chaque instant, pour toujours et pour tous.
Ne nous L'a-t-il pas dit ?
« Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à fin de l'âge » (Matthieu 28,19-20).

Et je crois que c'est fondamentalement cela qui nourrit mon espérance. Ne jamais plus être seul(e).
Savoir que le Christ est toujours à nos cotés quels que soient nos chemins de Vie.

Discret, oui il peut l'être afin que nous cherchions la vraie liberté, L'amour véritable ?
Absent, jamais !
Seigneur pardonnez ce qui pourrait être dit de manière autoritaire ou tenir du prosélytisme. C'est juste un cri.

Alors Seigneur, puisque Tu es avec nous, quelle espérance as Tu mise en moi !
Il me semble même que cette espérance unie à la joie ouvre d'autres chemins (l'idéal de l'amour fraternel, l'enthousiasme missionnaire ?).

L'Esprit Saint nous conduit quand Il le veut et comme Il le veut si nous Lui disons juste : je suis là, nous sommes là. Guide-nous, Fais-nous connaitre Ton Amour.

Vers où nous mènes-Tu ? Peu importe du moment que Tu l'as choisi pour moi, pour nous.
Ce sera le chemin que Tu auras voulu pour nous et ce sera le bon chemin.

Sainte Thérèse de Lisieux n'a-t-elle pas dit « Ma voie est sûre et je ne me suis pas trompée en la suivant »
Donne-nous, Seigneur, la force de T'entendre et Te suivre jusqu'au bout pour Ton Église et pour nos frères et pour Ton Royaume et la Gloire de Ton nom.
La voilà l'Espérance, du moins celle qui est en moi.

Hélène, parent Paris XIème

Témoignage du Parcours spirituel 2015

Tellement mieux qu'une thalasso... offrez-vous un parcours de Carême !

Le temps du Carême nous invite à un cœur à cœur avec Dieu, avec les autres et avec nous-même. Mais dans nos vies actives, il n'est pas facile d'aller puiser à la source, de trouver un cap et de le maintenir pendant ces 40 jours. Pour nous y aider, la Communauté Saint-François-Xavier nous tend la main avec un magnifique parcours spirituel, nous ouvrant le chemin vers Pâques.
Oubliez l'idée d'un parcours triste ou austère, c'est sous le signe de l'espérance, de la joie, de l'amour fraternel et de l'enthousiasme missionnaire que nous avons cheminé, à l'invitation notamment du Pape François !

4 soirées : 3 avant Pâques et la dernière après la résurrection de notre Seigneur.
Chaque rencontre commence par un buffet délicieux et convivial, comme un sas entre la porte que l'on referme au bureau ou à la maison et celle que l'on ouvre ici. On reprend son souffle, on lâche prise, on tisse des liens, on se prépare à écouter, à partager, à prier.
Vient alors le temps de l'enseignement spirituel et du partage. La Communauté nous offre ses clefs de lecture et l'on découvre et redécouvre la parole de Dieu pour mieux s'en nourrir dans nos vies. Les échanges en petits groupes sont vrais, légers ou profonds, toujours bienveillants.
Enfin, une bonne place est laissée à la prière personnelle dans la chapelle. Tout invite au recueillement. Dans la continuité de l'enseignement, des textes et prières sont mis à disposition en soutien à cette rencontre intime avec Dieu.
Mais après une telle soirée, comment tenir jusqu'à la suivante ?
Des petits « exercices » nous sont proposés pour que chaque jour nous puissions avancer dans la lumière de Dieu. L'offre est très variée : prendre le temps d'une lecture spirituelle, trouver des petits signes d'espérance dans nos journées, faire le « tournesol » (se tourner vers la lumière qui nous vient de Dieu !), recevoir la joie du pardon dans le sacrement de Réconciliation, reprendre certains passages de la Bible, poser des actes concrets, s'ouvrir à la prière d'intercession, prendre le risque d'une rencontre en vérité avec un voisin, un collègue en commençant par lui demander un petit service... A consommer sans modération, y compris hors Carême !
Comment résumer cette expérience ? Un très grand sentiment de paix, de plénitude et de joie.
Le cœur à cœur était bien au rendez-vous.
Vous avez manqué la session 2015 ? N'hésitez pas à consulter les textes des enseignements sur le site de la Communauté et ne laissez surtout pas passer le parcours 2016 !

Anne Douet et Delphine Montégudet