Enseigner ? Oui ! Témoignage de Blandine.

Quand on a un diplôme d’ingénieur, qu’on a travaillé, qu’on s’est arrêté pour voir grandir ses enfants et les accompagner, lorsqu’ils sont tous rentrés à l’école et qu’être au foyer a moins d’utilité, alors vient la question de la reconversion professionnelle compatible avec une vie de famille… Mais qu’y a t’il comme travail qui nourrisse profondément quand on a besoin de sens, de relations humaines, d’activités intellectuelles, de rencontres riches et pétillantes ? Prof ! prof ? prof… et pourquoi pas moi ?!?

Mais une chose est de se souvenir de sa place d’élève, une autre est de se projeter de l’autre côté du bureau, vous savez… sur l’estrade à écrire au tableau… avec 30 paires d’yeux et d’oreilles attentifs à tout ce que vous faites... Viennent alors de multiples questions : est-ce que j’ai le niveau de connaissances ? la voix assez forte ? la patience ? l’envie de partager ? Comment monter un cours ? le faire tenir dans exactement 55 min ? Mais, au fait, comment note-t-on une copie ?

Le meilleur moyen de répondre est d’essayer, d’être accompagnée par un tuteur disponible pour vous transmettre sa passion. Quand il y a 8 ans, on m’a parlé des stages d’observation proposés par Danielou, je me suis inscrite très vite. J’ai assisté à de nombreuses heures, dans des disciplines différentes, avec des professeurs aux personnalités variées.

Est-ce que cela m’a plu ? Cela a-t-il abouti ? Concrètement ?

Je viens d’être titularisée parce que « oui », ça vaut le coup de se lancer dans le concours du CAPES même à 40 ans passés pour valider 7 ans d’enseignement à Danielou.

Et vous ? envie de tester ?

Blandine, ancienne stagiaire