Sa présence au quotidien

Nous sommes 3 jeunes de prépa qui avons la chance cette année de vivre au cœur du Centre Madeleine Daniélou. Nous logeons en colocation à trois, partageons une cuisine, un canapé et … un oratoire. Depuis le début de l’année, nous dinons régulièrement avec la communauté St François Xavier de Daniélou. C’est l’occasion pour nous de connaitre vraiment les sœurs que nous croisons régulièrement dans les couloirs, ou au self, et de découvrir la vie en communauté. Un repas, de belles conversations, des prières pleines de simplicité et de sincérité, l’occasion pour des jeunes de poser des questions, d’échanger. Dans notre quotidien, c’est rare de rencontrer des adultes d’une autre génération autres que nos parents ou nos grands-parents, et encore moins des femmes qui ont décidé de donner leur vie pour les autres, pour le Christ.

chapelle RueilEn découvrant leurs habitudes, nous découvrons une autre manière de rythmer notre vie. Dans nos journées bien remplies que nous vivons a toute allure, c’est important pour nous de prendre ces moments de pause, à la messe quotidienne, lors de ces diners ou à la prière proposée le matin, un moment pour relire sa semaine, de prendre la distance et ainsi mieux comprendre ce que nous vivons, pour être encore plus présents dans notre travail et nos relations.

Vivre aussi dans un lieu dédié à l’éducation, c’est prendre le temps de voir le nombre de personnes qui s’occupent des jeunes et leurs responsabilités, c’est aussi comprendre le projet de l’établissement. Vivre au milieu des collégiennes, lycéennes, des prépas et des sœurs, c’est comprendre l’esprit spécifique de Madeleine Daniélou. C’est aussi prendre ses responsabilités et aider à notre échelle pour que chacun trouve sa place et respecte celle des autres.

Vivre dans un lieu spirituel, avec une chapelle, plusieurs lieux de prières, et même un oratoire sur le chemin de la cuisine à la chambre, c’est remettre Jésus au centre de nos journées. Prier devient alors plus que la messe du dimanche, prier c’est se ressourcer chaque jour, se redonner l’énergie et la transmettre aux autres. C’est admettre avoir besoin de son coloc dans les moments difficiles pour prier ensemble ou échanger autour d’une tisane. En tant que jeunes et en tant que chrétiens en apprentissage, nous affrontons nos doutes, dans la foi, dans nos amitiés, dans notre travail. Ces années que nous vivons nous forgent pour le reste de notre vie. C’est le temps de découvrir ce à quoi nous appelle le Christ.

Nous ne pouvons pas partir au synode des jeunes en octobre mais nous souhaitons partager notre expérience cette année et redire à l’Eglise l’importance du dialogue entre les générations, l’importance d’apprendre à vivre ensemble, et l’importance de la foi au quotidien. Nous sommes conscients de la chance que nous avons de pouvoir vivre notre foi tous les jours et publiquement, et espérons que chaque jeune puisse trouver un endroit où s’exprimer, où prier et surtout où prier ensemble, car la foi chrétienne se vit à plusieurs et que nous avons besoin de nos frères pour avancer sur le chemin de Dieu.

Joseph, Marie-Victoire et Madeleine