Communauté apostolique Saint-François-Xavier

05

05

05

05

Après la « cinquantaine »*…  

Entre Pâques et Pentecôte, l’Eglise vit de la joie et de l’élan du Christ ressuscité que la liturgie déploie pendant cinquante jours.
Baptêmes, premières communions, confirmations : c’est la fête dans nos paroisses, nos familles, nos écoles, nos communautés !

On aimerait qu’elle dure toujours.
Et puis, brusquement, sans crier gare, le lendemain de la Pentecôte, le cierge pascal quitte le chœur et reste éteint. Nous cessons de chanter les chants de Pâques au rythme des « Alléluia » et nous nous retrouvons … dans le « Temps Ordinaire »…
Ce « Temps Ordinaire » serait-il un temps creux, synonyme de monotonie, de lassitude, de répétition morne et sans intérêt ?
Non !
Jésus nous a promis de nous envoyer son Esprit. Ce don qu’il nous fait n’est pas seulement pour le jour de la Pentecôte, mais pour toute l’année. Celui qui nous a dit : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps »** tient ses promesses. Il nous donne son Esprit tous les jours, comme le jour de la Pentecôte. Le croyons-nous ?

Alors, n’ayons pas peur : laissons-nous guider par l’Esprit !

Caroline Nicolle

[*] Les Pères de l’Eglise parlaient de la « bienheureuse cinquantaine ».
[**]Mt 28,20