Communauté apostolique Saint-François-Xavier

05

05

05

05

Une éducation libérale...

enfant-et-la-vie Malel

Dans Action et inspiration, Madeleine Daniélou écrit : « Qu'il s'agisse de la formation de l'esprit, du caractère ou de la foi, toutes les règles se ramènent à celle-ci : respecter le don de la nature et celui de la grâce, dégager et développer chaque personnalité dans sa ligne, ne pas intervenir du dehors par l'autorité ou la pression du milieu, ne pas se borner à modifier les réactions visibles des êtres, mais faire appel à leurs ressources profondes, à l'attitude intérieure qui commande et explique tout. Ceci dans un mode à la fois puissant et délicat, par voie de suggestion, d'attirance, d'encouragement. »

Cet éveil de la conscience intime, orientant l'intelligence vers le sens de la vérité, et le cœur vers l'amour désintéressé, s'accompagne d'une initiation au combat spirituel avec les armes de l'esprit.
On raconte qu'un sage amérindien eut ce dialogue avec son petit fils :
- Nous avons deux loups en nous qui se battent avec acharnement, le loup de la bienveillance qui voit toujours ce qu'il y a de bon dans les autres et leur veut du bien, et le loup malveillant qui cherche toujours à nuire.
- Quel est celui qui va gagner ? demande l'enfant
- Celui que tu nourriras.
Une éducation libérale nourrit l'esprit et le cœur, met les jeunes en contact avec la pensée d'autrui, avec des oeuvres de création, avec des questions qui se posent à tous les hommes. Elle développe inlassablement la capacité d'interroger, de juger, d'échanger, avec un a priori de bienveillance qui fait aborder le monde avec une intelligence toujours plus profonde.

 

 

Christiane Conturie