Communauté apostolique Saint-François-Xavier

05

05

05

05

Briancon sommetTemps de rentrée scolaire, familiale, professionnelle… Pour beaucoup, c’est le moment où les pages vierges des agendas se peuplent de rendez-vous, activités, engagements divers. Une petite inquiétude peut alors nous saisir : Où demain nous emmène-t-il ? Une célèbre marque d’agendas s’appelle d’ailleurs justement Quo vadis ? Où vas-tu ?

C’est la question, dit la tradition, que l’apôtre Pierre s’entendit poser par le Christ dans une vision, alors qu’il quittait Rome pour se mettre à l’abri de la persécution. Elle lui fit rebrousser chemin et accueillir son Seigneur là où celui-ci l’attendait. Devant ce qui s’ouvre devant nous, incertitudes politiques, détresses des migrants, risques climatiques, menaces terroristes, prenons simplement le temps de nous poser à nous-même la question : Quo vadis ? et refusons de nous mettre à l’abri des appels du monde et de nos frères. Le Christ nous y attend. Nous ne maîtrisons pas l’avenir, qu’il soit social, familial ou personnel. Mais, chrétiens, nous savons que nous ne sommes pas seuls ni sans boussole dans l’aventure : un Amour nous précède, un Amour nous accompagne, et c’est vers un Amour que nous cheminons. Quelles que soient les vicissitudes ou les épreuves de la route, écoutons la parole du Seigneur : « Je ne vous laisserai pas orphelins… Je suis avec vous tous les jours ».

 

Mais il y aura aussi des heures de joie. Le plus souvent elles surviennent par surprise, minuscules ou immenses : un reflet de soleil dans le jardin, quelques notes de musique échappées d’un piano invisible, une parole de bonté ou de réconciliation que nous n’attendions plus… ou encore un enfant qui vient au monde, un jeune qui trouve ou retrouve sa route, une rencontre qui réconforte, vivifie, illumine...

Au seuil de cette nouvelle année de travail, c’est à la promesse de ces heures de joie qu’il faut penser pour ressourcer notre élan. Quand on fait un présent, on en efface le prix et on l’enveloppe d’un papier-cadeau. J’aime à penser que le Seigneur a inventé la surprise et la gratuité de l’avenir pour pouvoir nous offrir petites et grandes joies comme ces cadeaux gracieux et imprévisibles qui mettent la vie en fête. Puissions-nous leur prêter attention et les accueillir avec un cœur reconnaissant !

Quo vadis ? Nous allons vers la Joie.

Marguerite Léna