Communauté apostolique Saint-François-Xavier

05

05

05

05

La première en chemin…

Notre Dame de belle verrière Chartres

C’est Marie qui nous entraîna « en hâte » à prendre la route de Chartres, le 28 septembre : un pèlerinage inter-générationnel de toute la famille spirituelle de Sainte-Marie de Neuilly qui fête son centenaire.

Moisson et moissonneur...

A NGatty, Côte d'Ivoire

Dans ma vie, que d’évènements, de travail intérieur, de germinations impalpables.
En ce temps qui s’ouvre et donne de la couleur au moindre espace, je voudrais ralentir le rythme, reprendre mon souffle, me mettre à l’école des lentes croissances et me souvenir :

Appel à quelques déplacements... depuis Séoul !

Au coeur de la ville de Séoul

« Vous n’êtes plus à vous-mêmes », dit Saint Paul. L’élection du Pape François a été suivie de bien des signes marquants et très médiatisés mais, je le crains, bien vite oubliés. On voit tellement d’images ! Et puis, quand on vit, comme moi, dans un contexte culturel totalement différent, les photos perdent de leur force d’interpellation. Ça se passe ailleurs. Dans un autre monde ?

« Maman, aujourd’hui, j’ai pris une claque d’humanité ! »


Logo Diaconia 2013, Servons la fraternité !

Propos surprenants et heureux d’un lycéen qui revenait de quelques jours dans une association humanitaire comme nous le prévoyons dans plusieurs de nos établissements en banalisant quelques jours scolaires pour ce genre de découvertes. Comme bien d’autres, il a tenu aussi à nous remercier de lui avoir donné l’occasion de cette expérience d’humanisation : il avait pu admirer le courage de personnes en grande difficulté cherchant à faire face et il avait été très sensible à la disponibilité des bénévoles qui travaillaient à leur côté. Pour les chrétiens, cette expérience est vécue comme un écho aux paroles de Jésus quand il dit : « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »  (Mt 25, 40)

 

Emmanuelle Chenu

 

Joie !

Anastasis- St Sauveur in Kora

« Soyez toujours joyeux ! », dit St Paul aux Phillippiens (Ph 4, 4) et, dans l’épître aux Galates, il parle de la joie comme d’un fruit de l’Esprit (Ga 5, 22). Il ne s’agit pas d’une joie béate, mais d’une joie qui vient de la conscience que le Seigneur est à l’œuvre au cœur du monde et au cœur de notre cœur.

Cette joie-là peut être compatible avec la souffrance. Mais nous avons aujourd’hui bien des raisons de nous réjouir :